Cette Semaine : Joe Biden a officiellement gagné les élections aux USA, la banque Néo-zélandaise acte sur son taux directeur.

Samedi dernier, Joe Biden a obtenu 290 votes électoraux, remportant officiellement les élections présidentielles américaines. Les marchés se négociaient en fonction du risque la semaine dernière en prévision d’un tel résultat, et ils pourraient également continuer à négocier de cette manière cette semaine. Nous avons également la RBNZ mercredi qui nous donnera ses nouvelles directives sur le taux directeur de la monnaie, mais nous restons toutefois confiants sur une tendance à le garder tel qu’il est.

Lundi, il n’y a pas d’indicateurs de haut niveau sur l’agenda économique. Ainsi, nous pensons que le marché traitera encore le résultat des élections américaines. Samedi, Joe Biden a obtenu 290 votes électoraux, remportant officiellement la course électorale pour devenir le 46e président des États-Unis. Sa victoire était déjà largement prise en compte par rapport à la semaine dernière, les actions du monde entier et d’autres actifs liés au risque enregistrant des gains, les investisseurs détournant les flux des valeurs refuges.

Image for post
Image for post

Comme nous l’avons noté la semaine dernière, la victoire de Biden est positive pour les indices boursiers du monde entier, car le marché pense que le démocrate adoptera une position plus souple que Trump dans la gestion des relations commerciales des États-Unis avec le reste du monde. En effet, au moment de la rédaction de cet article, les indices asiatiques sont dans le vert. Bien que nous ayons dit qu’une présidence Biden pourrait s’avérer dommageable pour les actions aux États-Unis, en raison de sa promesse d’augmenter les taxes et de resserrer la réglementation, le fait que les républicains resteraient probablement au contrôle du Sénat a également permis à Wall Street de prendre cette nouvelle du bon côté. Il sera difficile pour Biden de mettre en œuvre les plans mentionnés ci-dessus. Dans le monde des changes, Biden est considéré comme négatif pour le dollar américain en raison de son programme budgétaire plus lâche que celui de Trump. Oui, un Sénat contrôlé par les républicains peut s’opposer à tout paquet suggéré par Biden, mais les investisseurs continuent de vendre le dollar, peut-être en anticipant que cela pourrait faire pression sur la Fed pour qu’elle intensifie ses efforts de relance à un moment donné dans un avenir proche.

Mardi, au cours de la matinée asiatique, nous obtenons l’IPC et l’IPP de la Chine du mois d’octobre. L’IPC devrait ralentir de 1,7% à 0,8% par an. Le taux PPI devrait être de -2,1% à -2%.

Aux heures matinnales européennes, le rapport sur l’emploi au Royaume-Uni du mois de septembre devrait être publié. Le taux de chômage devrait passer de 4,5% à 4,8%. La rémunération hebdomadaire moyenne devrait augmenter de 1% après avoir stagné en août. Le taux hors bonus aurait dû passer de 0,8% à 1,5%. Cela dit, selon le rapport de KPMG et REC UK sur l’emploi pour septembre, les salaires de départ accordés aux travailleurs permanents ont continué de baisser fortement, le taux de baisse s’accélérant légèrement depuis le mois d’août. Pendant ce temps, les salaires temporaires n’ont baissé que modestement. Nous considérons donc que les risques entourant les prévisions de bénéfices sont orientés à la baisse.

Image for post
Image for post

Nous avons l’enquête ZEW allemande du mois de novembre. Les conditions actuelles et les indices du sentiment économique auraient dû reculer, à -65 et 40 contre -59,5 et 56,1. Lors de sa dernière réunion, la BCE a noté qu’en décembre, les nouvelles projections macroéconomiques permettront une réévaluation approfondie des perspectives économiques et que le Conseil des gouverneurs recalibrerait ses instruments le cas échéant. En d’autres termes, la BCE est susceptible d’étendre ses efforts de stimulation pour le mois de décembre.

Mercredi, lors de la session asiatique, la RBNZ décide de la politique monétaire. Lors de leur dernière réunion, la banque a maintenu ses taux de trésorerie officiel (OCR) et son programme d’achat d’actifs à grande échelle (LSAP) inchangés, répétant que d’autres mesures monétaires nécessiteront plus de mesures de stimulation à l’avenir, y compris un programme de financement des prêts un OCR négatif et des achats d’actifs étrangers.

Image for post
Image for post

Cela dit, il y a quelques semaines, Christian Hawkesby, gouverneur adjoint, a noté que certaines données économiques l’avaient surpris à la hausse, réduisant les chances d’adoption de taux d’intérêt négatifs par cette banque. Cependant, il a ajouté que la discussion sur les taux négatifs n’est “pas un jeu de bluff”, maintenant cette perspective est bien envisagée. Dès lors, nous ne pensons pas que cette mesure intervienne à l’issue de ce meeting, mais bien que la perspective s’établisse et soit une option dans un futur proche. La volonté des autorités de ramener les taux d’intérêt en territoire négatif si nécessaire peut faire chuter le kiwi, toutefois, nous pensons que la devise reste principalement liée au sentiment général du marché. Selon nos analyses, si la devise dévisse ce ne sera que de courte durée.

Jeudi, l’estimation du PIB britannique sera publiée et indique un rebond trimestriel de 15,8% après une chute de 19,8% au deuxième trimestre. Il fera passer le taux annuel de -21,5% à -9,4%. On s’attend à ce que les taux de production industrielle et manufacturière du mois de septembre se soient améliorés, mais reste en territoire négatif.

Image for post
Image for post

Dans tous les cas, nous ne nous attendons pas à ce que les données de cette semaine s’avèrent déterminantes en ce qui concerne l’orientation future de la Livre. Les traders de la monnaie britannique s’intéressent davantage au paysage du Brexit, toutes les données n’affecteront plus la livre sterling. Les négociations sur un accord commercial post-Brexit entre le Royaume-Uni et l’UE se poursuivront cette semaine, les deux parties semblant disposées à travailler dur pour parvenir à un terrain d’entente. En effet, tout signe suggérant que les deux parties cherchent à trouver un accord dans les prochaines semaines peut s’avérer favorable à la devise, alors que les signes que l’écart se creuse, réduisent les chances d’une embellie.

Plus tard dans la journée, nous avons les IPC américains du mois d’octobre. Le taux aurait dû revenir à + 1,3% annuellement contre + 1,4%, tandis que l’anticipation devrait se maintenir à + 1,7%. Selon nos analyses, il est peu probable qu’une baisse du taux global fasse croître les chances d’un assouplissement supplémentaire de la Fed en décembre, surtout après les statistiques de l’emploi meilleures que prévu de vendredi. Par conséquent, nous ne nous attendons pas à ce que le dollar réagisse beaucoup à cette publication, et au contraire, nous pensons que son moteur pourrait continuer à être le résultat des élections américaines. À savoir, après la victoire de Biden, le dollar pourrait continuer à baisser.

Image for post
Image for post

Enfin, vendredi, nous attendrons les publications de la deuxième estimation du PIB de la zone euro pour le troisième trimestre et l’évolution de l’emploi pour le trimestre en cours. La deuxième estimation du PIB devrait confirmer son impression préliminaire de 12,7%, alors qu’aucune prévision n’est disponible pour l’évolution de l’emploi.

Plus tard, nous obtiendrons les PPI d’octobre et l’indice préliminaire du sentiment des consommateurs UoM américains du mois de novembre. Le titre et les taux PPI de base devraient être restés stables à + 0,4% en glissement annuel et + 1,2% par an respectivement, tandis que l’indice UoM devrait avoir légèrement augmenté, passant de 81,8 à 82.

Avertissement:

Le contenu que nous produisons ne constitue pas un conseil en investissement ou une recommandation d’investissement (ne doit pas être considéré comme tel) et ne constitue en aucun cas une invitation à acquérir un instrument financier ou un produit. Le Groupe de sociétés de JFD, ses sociétés affiliées, agents, administrateurs, dirigeants ou employés ne sont pas responsables des dommages pouvant être causés par des commentaires ou des déclarations individuels d’analystes de JFD et n’assume aucune responsabilité concernant l’exhaustivité et l’exactitude du contenu présenté. L’investisseur est seul responsable du risque de ses décisions d’investissement. En conséquence, vous devriez rechercher, si vous le jugez approprié, des conseils professionnels indépendants pertinents sur l’investissement considéré. Les analyses et commentaires présentés ne tiennent pas compte de vos objectifs d’investissement, de votre situation financière ou de vos besoins. Le contenu n’a pas été préparé conformément aux exigences légales en matière d’analyses économiques et doit donc être considéré par le lecteur comme une information marketing. JFD interdit la duplication ou la publication sans approbation explicite.

Les CFD sont des instruments complexes et comportent un risque élevé de perdre de l’argent rapidement en raison de l’effet de levier. 72,57% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils négocient des CFD avec la Société. Il serait préférable que vous vous demandiez si vous comprenez comment fonctionnent les CFD et si vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Veuillez lire la divulgation complète des risques.

Droits d’auteur 2020 JFD Group Ltd.

Originally published at https://www.jfdbank.com.

Written by

JFD is a leading Group of Companies offering financial and investment services and activities.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store